Red Bull Powder Disorder – Subaru FWT – Las Lenas

Pour son retour à la compétition, Guerlain Chicherit a remporté vendredi la 1ère étape du Freeskiing World Tour, à Las Lenas (la tournée « concurrente » du Freeride World Tour, 100% américaine), un incroyable comeback après 4 ans d?absence sur la scène internationale. Parti en dernière position, une heure après le passage des premiers concurrents, le quadruple champion du monde a gagné le contest avec la manière : le tignard a signé dans le couloir Eduardo un run d?exception, deux front flip et un saut d?une barre rocheuse de près de dix mètres de haut dans des conditions de neige plus que délicates. Avec 38 points sur 40 possibles, il a devancé l?Américain John Collinson qui finit second avec 31 points seulement. A noter le très beau  résultat d?ensemble des riders Français en Argentine puisque Julien Lopez se classe 3 ème et Richard Permin 5ème.

Interviews des trois compères qui ont prévu de passer deux semaines en Argentine et au Chili, une belle virée délire où ils vont alterner compétitions et vidéos, à retrouver en exclusivité sur skipass

A tout seigneur, tout honneur : Guerlain Chicherit, vainqueur de la 1ere étape du Freeskiing world tour 2011/12

skipass – On te croyait retiré du circuit. Pourquoi être revenu ?

Guerlain « En 2007 après avoir remporté mon quatrième titre, je me sentais moins motivé, j?avais mois envie de prendre des risques. Je souhaitais me lancer d?autres défis et je me suis lancé dans la création de ma marque de skis. Je me suis lancé dans cette nouvelle aventure à fond. Pendant 4 ans, cela a été beaucoup de stress, de problèmes, de soucis financiers et autres… J?avais la tête sous l?eau. Cela a été compliqué mais cette année, je commence à respirer.  Je suis arrivé à m?entourer de personnes compétentes. On n?est plus en phase de création, mais en phase de développement. Du coup, j?ai pensé que le moment était venu de renouer avec ce que j?aime le plus, ma passion : le freeride. Je skie depuis que j?ai un an et demi. C?est ma vie. Je m?en suis privé pendant quatre ans. Ma motivation n?en est que plus grande. Aujourd?hui, j?ai à nouveau une énorme envie de m?éclater, de m?exprimer. »

skipass : Comment t?es tu senti dans le portillon de départ ?

Guerlain « J?aurais pu sentir une certaine pression, j?étais attendu. Mais paradoxalement, je me suis rarement senti aussi zen au départ d?une course. Je me suis dit que j?avais 33 piges, 4 titres de champion du monde et rien à  prouver. Si j?étais là, c?était par passion, pas par nécessité. Je pouvais m?éclater a faire ce que j?aime le plus. J?avais moins de pression. »

skipass - Pour ton retour, tu as frappé très fort. 1er pour ta 1ere compétition : le Red Bull Powder Disorder qui n?est pas une petite épreuve. Comment expliques-tu ce résultat ?

Guerlain « Nous sommes venus à quatre, un super groupe de potes avec Richard Permin, Julien Lopez et Mathieu Imbert et la semaine prochaine Adri Coirier nous rejoint a Santiago. Cela m?a aidé à être relax. J?aurais pu être tendu, mais ils m?ont évité d?être trop stressé pour cette reprise. C?est tout un groupe de potes qui a fait un super résultat, pas seulement moi. »

skipass – Tu as signé un run d?anthologie avec deux sauts périlleux et un gros saut au dessus d?une barre rocheuse. On a quand même senti une grosse motivation.

Guerlain « Quand je skie, je m?engage.  Je recherche la fluidité et la vitesse. En course, je pars du principe que je ne skie pas que pour me faire plaisir. En compétition tu es jugé, rien a voir avec une journée de ride avec les potes ou une session shooting, il faut être original, créatif… Plaire aux juges. J?étais venu ici pour gagner, pas pour finir en milieu de classement. »

skipass : Maintenant que tu sais où tu te situes, quelles sont tes motivations ?

Guerlain «  J?ai participé à cette course pour voir, pour savoir où j?en étais. C?était un test grandeur nature. La semaine prochaine, je me suis inscrit à la seconde étape du Freeskiing World Tour au Chili. J?aviserai en fonction du résultat.  Après j?aurai quatre mois, pour me préparer. Je ne me suis jamais fait mal et je vais essayer que ça dure. Je ne vais pas me lancer à la légère, je vais m?entraîner sérieusement entre septembre et décembre. Si en janvier, je me sens suffisamment préparé pour tenir une saison complète, en forme, je continuerai. Il y a 6 ou 7 épreuves à suivre. Je garde les pieds sur terre. J?ai conscience que le niveau est élevé. Il y a des coureurs très forts sur le circuit. J?ai fait un bon départ, c?est mieux qu?un début de merde. Je ne vais pas m?enflammer, j?ai conscience du chemin qu?il me reste a faire. »

Parole ensuite au champion du monde 2009 du circuit FWT, Julien Lopez, 3 eme du Red bull Powder disorder

skipass – Quel bilan fais-tu de l?épreuve de Las Lenas ?

Julien « Les conditions étaient délicates avec peu de neige, un fort vent, une visibilité aléatoire qui rendaient la face compliquée à appréhender avec des rochers cachés un peu partout. Il fallait faire attention. D?autant que la descente était longue, physique. A la fin, on avait vraiment les jambes tétanisées. J?ai misé sur l?originalité en empruntant une ligne qui comportait une grosse barre rocheuse. La  réception était difficile mais je ne me suis pas planté. A l?arrivée, je finis 3ème sur le podium, mon premier podium depuis Sotchi en 2010. Et j?avais besoin de me remettre en question après une année difficile. »

skipass – Vous avez fait un beau tir groupé avec Guerlain Chicherit qui l?emporte et Richard Permin, qui finit cinquième, c?est une belle démonstration.

Julien « Avec Mathieu Imbert, on était quatre en course. Au final, on est trois dans le top 5. C?est cool. Le but  pour la prochaine épreuve au Chili, c?est d?être cinq dans le top 5 avec Adri qui nous rejoint. »

 

skipass – Le retour de Guerlain Chicherit peut-il te stimuler ?

Julien « Le freeride est un sport individuel mais on a un esprit d?équipe. On est potes avant tout. On échange sur tout, même sur nos lignes. Il a beaucoup d?expérience et une très bonne analyse, c?est précieux. Il y a la compétition mais ce n?est pas l?essentiel, le plus important. On prend cela comme des vacances. La première chose qu?on s?est dite en partant sur ces deux premières étapes du Freeskiing world tour en Argentine et au Chili, « super, on va s?envoyer de gros steaks ».  Sur ce  voyage, avec Mathieu Imbert, Richard Permin et Guerlain Chicherit, on rigole comme des gamins, on se chamaille, on se fait des crasses, on s?aide : une vraie bande de potes. »

skipass – Comment vis-tu ces compétitions en plein mois d?Août ?

Julien « C?est génial d?avoir le luxe de pouvoir faire deux saisons de ski, d?avoir deux hivers dans la même année? Quand on vit pour la neige, c?est quelque chose de magique. »

Et pour finir le benjamin de l?équipée, Richard Permin, 5ème à Las Lenas :

skipass  - Satisfait de ton résultat ?

Richard «C?était du pur freeride, pas forcément ce que je préfère. Surtout que les conditions n?étaient pas idéales.  Je ne voulais pas me faire mal : j?ai assuré. J?ai fait ce que je savais faire. J?ai privilégié la  ligne. J?ai préféré jouer avec le terrain, enchaîner. J?ai misé sur la fluidité avec 6 sauts : un 360 et cinq sauts de barres. Je finis cinquième. C?est cool. »

skipass – Comment as-tu abordé de cette première étape en Argentine?

Richard « Je ne vis pas ce mois en Amérique du Sud, en Argentine et au Chili comme un entraînement, c?est plus un trip de vacances. La base de notre sport, c?est le freeski, le partage, le ski entre copains. Quand tu viens ici, c?est avec le c?ur. Et pour l?instant, de ce point de vue, c?est royal. »

 

Source : Skipass.com


Industry News