Arnaud Rougier, made the sensible decision this winter to head to Canada after realising that here in Europe we weren’t going to get any.  Here is the third part of his trip, as written up for Skipass:

Quelques semaines auparavant nous vous avions fait vivre le quotidien du Road Trip en Colombie Britannique (part I / Part II) d’Arnaud Rougier et d’Antoine Diet. J’ai une mauvaise nouvelle à vous annoncer : ils ont craqué, déserté la France et sa sècheresse pour retourner au Canada avec en renfort cette fois les Chamoniards Sam Favret et Alex Blaise de PVS. Toutes les images seront dans la prochaine vidéo PVS fin septembre, en attendant voici un petit teaser pour vous mettre en haleine, ENJOY !

Trip colombie Britannique part 2

7 Mars 2011 : voilà à peine 3 semaines que nous sommes rentrés du Canada  et  depuis le jour où nous avons décollé de Spokane une seule idée me hante jour et nuit, « y retourner ».

Il faut dire que cet hiver est vraiment celui de la Colombie Britannique, il neige abondamment toutes les semaines  depuis fin novembre  et le cumul approchait 15 mètres début mars dans certains endroits De plus, j?ai vraiment été marqué par Nelson, sa population et surtout ses montagnes, toutes mes nuits sont habitées par des lignes de pillow géantes dans de la grosse peuf au milieu d?arbres courbés par des masses de neige. L?automne semble vouloir laisser la place au printemps sans passer par la case hiver en France alors après quelques coups de fil, la décision est prise : nous repartons au pays de l?eau blanche au plus vite.

L?équipe a un peu changé ; toujours Antoine Diet, avec en renfort Sam Favret et pour shooter Alex Blaise « Bouli » de PVS. Nous atterrissons à Calgary cette fois dans l?idée de s?arrêter dans quelques stations notamment Fernie, sur la route menant à Nelson. Après avoir parcouru les quatre heures de route qui séparent Calgary et Fernie, on se rend vite compte que la fin de saison se fait également sentir dans cette partie du monde : la neige semble bien lourde jusqu?au sommet.

Pas de temps à perdre, on poursuit notre périple vers l?ouest où l?altitude des stations est plus élevée. Après 12h de route et quelques détours – notamment un col fermé pour cause d?avalanche -(signe qu?il y a de la neige !!) nous prenons un ferie qui nous mène vers notre destination finale :Nelson ! Je n?arrive toujours pas à croire qu?on soit retourné là bas si vite ! Après avoir passé quelques semaines à apprendre à faire du chasse neige à nos amis touristes pendant les vacances de février, la joie est assez indescriptible.

Premier jour de ski : les lignes, les pillows, les barres rocheuses, tout paraît plus petit tellement la neige est tombée en abondance depuis notre départ. Ce deuxième trip va nous permettre de refaire les lignes dont nous n?étions pas satisfaits mais également d?aller à la recherche de nouveaux spots. Les locaux nous garantissent que le domaine de Whitewater ne représente qu?un mince aperçu du potentiel de la région et que la partie immergée de l?iceberg n?est accessible qu?en rando (ou skidoo pour les américains mais nous on préfère en chier, surtout avec deux chamoniards dans l?équipe !) Sam et Bouli se rendent compte qu?on ne leur a pas menti, le spot est magique et les images s?accumulent rapidement au fur et à mesure que les jours passent.

Chaque jour de ces deux semaines se ressemble :

- Petit dèj à 7h au « Osso negro » » avec sandwich omelette, pousse de soja, tomate, bacon dans une sorte de pain burger avec sa petite sauce qui va bien et un grand café qui à sa place dans cet article car depuis que je voyage je n?avais jamais bu de bon café sur le continent américain? c?est chose faite.

- ½ heure de route entre Nelson et whitewater où je fini de réveiller l?équipe avec mes mauvais gouts musicaux.

- Petite signature à l?office pour les forfaits (que la station nous offre gracieusement : merci à Carrie et Shelsey pour leur accueil et surtout à Anne Pigeon d?avoir supporté notre projet)

- une remonté sur le télésiège le plus rustique du monde : la pince qui soutient le siège est soudée directement à l?intérieur du câble.

- Ensuite soit nous prenons la direction de « Trash Chutes », un grand cirque offrant une multitude de terrains variés à une demi heure de marche du siège, soit nous chaussons les peaux vers les différents sommets environnants.

- Les journées s?achèvent sur l?après ski au lodge de la station, qui est par ailleurs le seul bâtiment. Les premières habitations sont à 30km des remontés.La nourriture est incroyable (100 % organic ! Communauté Hippie oblige), la « face plant » bière locale au chanvre est également super bonne  (même si elle tape un peu). L?endroit est régulièrement animé par différentes pré soirées avec concert ou dj.

Le bilan de ces deux semaines de shooting en BC est super positif et ce qu’on ne pourra pas nous enlever : on s?est vraiment donner les moyens avec 15 jours de ski sans day off, sans skidoo ni heli !

For more images and to see the original check out: SkiPass.com


Industry News